Actualités

back
23 Juin 2016

Lallemand Oenologie présents à Macrowine 2016 : Comprendre la chimie et la micro-biologie du vin

A l’occasion de son 10e anniversaire, la conférence internationale de Changins entend revenir à ses origines, c’est-à-dire la compréhension de la structure, de l’évolution, du rôle et des interactions physico-chimiques entre les métabolites et macromolécules du vin et de la vigne. Les experts de Lallemand Œnologie seront présents pour présenter les derniers résultats de leurs travaux et les nouveaux outils œnologiques mis à la disposition des vinificateurs.

La conférence Macrowine 2016 se tiendra à Nyon, dans le canton de Vaud en Suisse, du 27 au 30 juin. Elle rassemble des scientifiques émérites, spécialistes mondiaux des macromolécules et des métabolites secondaires du vin. Leurs interventions s’articuleront autour de quatre sessions tout au long de la conférence :

 

  1. La vie dans le vignoble : influence de l’activité biologique du vignoble sur la composition des raisins et du vin
  2. Macromolécules et métabolites : analyses, chimie et fonctionnalités dans le vin
  3. Influence des itinéraires techniques, de la technologie et de la biotechnologie sur la composition et les caractéristiques sensorielles des moûts et des vins
  4. Modulateurs des arômes et du goût : impact des macromolécules sur la perception sensorielle

Partenaire historique de cette conférence, Lallemand Œnologie sera représentée cette année par ses experts qui interviendront sur différents thèmes relatifs aux levures et bactéries œnologiques, levures inactivées et dérivés de levures.

 

Sibylle Krieger-Weber présentera de nouveaux outils permettant de contrôler et de sécuriser le déroulement de la fermentation malolactique dans les vins au pH élevés. Afin de contrer le développement de bactéries indigènes, dans les vins à faible acidité et fort degré potentiel, la co-inoculation de bactéries de type L. plantarum s’avère être une méthode fiable pour réaliser précocement et complètement la FML et stabiliser ainsi rapidement les vins

 

Ruben del Barrio Galan présentera deux études réalisées en collaboration avec l’université du Chili analysant l’impact de levures sèches inactivées spécifiques au cours du vieillissement des vins de sauvignon blanc et sur la composition en molécules volatiles de vins de sauvignon blanc et de carménère.

 

Fernando Zamora, interviendra au sujet de l’impact positif de l’ajout de levures inactivées sur la composition des vins de bases en protéines et polysaccharide dans le cadre de la production de vins effervescents.

 

Enfin, Julie Mekoue Nguela proposera la synthèse des résultats d’une étude réalisée conjointement avec l’Inra et Supagro sur les interactions entre le métabolisme des levures et les polyphénols des raisins pendant la fermentation. Les résultats révèlent des interactions jusqu’alors insoupçonnées non limitées aux parois des levures œnologiques.

Be Sociable, Share!