Documents techniques

expertise_documents

OPTI-MUM-RED™ – UN NOUVEL AUTOLYSAT DE LEVURE INNOVANT POUR VINS ROUGES

Des travaux de recherche récents ont conduit au développement d’outils de caractérisation plus fine des levures oenologiques et de leurs produits. Ces connaissances ont permis à la société Lallemand d’aboutir au développement d’un nouvel autolysat de levure aux propriétés uniques, particulièrement intéressant pour la vinification en rouge.

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

JUIN 2018 – AU GRÉ DU VIN N°23

L'été est là, la véraison a déjà débuté dans certaines régions... Un moment pour lire la nouvelle lettre d'information ?

La biodiversité, source de nouveautés

Cette biodiversité est essentielle à notre écosystème. C’est aussi pour Lallemand Œnology un champ d’investigation vaste grâce à l’incroyable diversité des levures et bactéries présentes naturellement dans notre environnement. C’est en explorant cette flore microbienne que les chercheurs ont découvert le potentiel de différentes levures et bactéries œnologiques telles que les Saccharomyces et Œnoccocus mais aussi Torulaspora, Metschnikowia, Lactobacillus et beaucoup d’autres, toutes reconnues pour leurs contributions aux qualités sensorielles. Découvrez dans « En Primeur » les trois dernières nouveautés directement issues de cette diversité.

Vins rouges : 2 outils naturels pour une couleur plus intense

De nombreux paramètres peuvent influer sur la couleur d’un vin rouge : à la vigne (cépage, climat, rendement, état sanitaire, ...) et au chai (processus d’extraction, intrants œnologiques, ...). Deux outils naturels innovants permettent d’obtenir une couleur plus intense en intervenant à chacune de ces étapes. LalVigne® Mature permet d’augmenter la quantité d’anthocyanes extractibles des raisins et OPTI-MUM RED™ induit une meilleure stabilisation de ces composés. Excellente lecture !

LalVigne® : des dérivés de levures naturelles en application foliaire

Les dérivés de levures œnologiques offrent une nouvelle opportunité pour les viticulteurs et les vinificateurs. Appliqués en encadrement de la véraison, par simple pulvérisation foliaires, ces produits naturels autorisés en Bio, permettent une amélioration significative et mesurable des indices de maturité des raisins blancs et raisins rouges sans toutefois en modifier les concentrations en sucres et acides naturels. Pour en savoir plus sur la gamme LalVigne®, vous pouvez consulter : N'hésitez à pas contacter l'équipe Lallemand Œnology pour demander la brochure complète ou pour tout complément d'information.

Novembre 2017 – Au Gré du Vin n°22

  Vous rencontrez des problèmes d'arrêt de fermentation alcoolique ? Facilitez vos reprises avec Uvaferm 43 RESTARTTM et le nouveau protocole simplifié. Découvrez aussi dans cette édition une nouvelle facette des bactéries œnologiques sélectionnées pour lutter contre Brettanomyces ainsi que me programme de la prochaine édition du Lallemand tour.     En Primeur - Les bactéries œnologiques sélectionnées : nouvel outil de biocontrôle Les Brettanomyces et leur production de phénols volatils apparaissent coEn Primeur - Les bactéries œnologiques sélectionnées : nouvel outil de biocontrôlemme un défaut à la fois pour le professionnel et le consommateur. La lutte contre ces contaminants représAuGreDuVin-22_5-EXEente donc un défi considérable. L’ensemencement précoce en levure est déjà connu comme outil de biocontAuGreDuVin-22_5-EXErôle très efficace contre le développement des Brettanomyces. Des découvertes récentes ont aussi montré l’intérêt de certaines bactéries œnologiques méticuleusement sélectionnées.     Mille et une caves - Arrêts de fermentation alcoolique : simplifiez-vous la reprise ! Malgré tous les progrès réalisés en œnologie et les précautions prises en cave, les arrêts de fermentation alcoolique sont encore un problème d’actualité auquel les vignerons doivent faire face chaque année. Dans ce genre de situation, il est important de réagir vite et efficacement pour limiter les pertes qualitatives et quantitatives. Au-delà de la perte de temps engendrée par de fastidieux protocoles de reprise de fermentation, la garantie de réussite n’est pas toujours au rendez-vous. C’est pour répondre à ce double défi (rapidité/facilité de mise en œuvre et efficacité) que Lallemand a mis à profit son expertise pour mettre au point un nouveau protocole optimal mettant en œuvre 2 innovations majeures : la levure oenologique Uvaferm 43 RESTARTTM et l'écorce de levure spécifique ReskueTM.   Dans nos chai - Lallemand tour 2018 : la fraîcheur dans tous ces états Pour sa 9ème édition, le Lallemand Tour va aborder les différentes facettes de la fraîcheur du vin et explorer la face cachée de l’iceberg. Cinq experts seront réunis pour partager leur expérience et rafraîchir vos connaissances sur ce thème qui a le vent en poupe. Découvrez le programme dans cette édition d’Au Gré du Vin et pour vous inscrire, rien de plus facile, vous avez plusieurs options : Excellente lecture à tous !    

LE BIOCONTRÔLE DES BRETTANOMYCES GRÂCE AUX BACTÉRIES ŒNOLOGIQUES SÉLECTIONNÉES

Le biocontrôle des microorganismes de contamination grâce à certaines bactéries œnologiques sélectionnées est une option sécurisée et biologique pour les vinifiateurs. En gérant minutieusement la fermentation alcoolique avec une levure correctement réhydratée et nourrie, et en utilisant une bactérie œnologique sélectionnée en co-inoculation ou en inoculation séquentielle, la population des Brettanomyces, et donc la production de caractéristiques organoleptiques désagréables qui en résulte, sont mieux contrôlées. Lorsque le niveau de contamination des Brettanomyces est élevé, la co-inoculation est plus appropriée, car le biocontrôle commencera immédiatement au début de la fermentation. De plus, nos bactéries œnologiques sélectionnées ont été confimées comme étant phénol-négatives et elles ne peuvent donc pas fournir aux Brettanomyces les précurseurs pour produire des caractéristiques organoleptiques désagréables, du 4-éthylphénol et du 4-éthylguaïacol. Le biocontrôle grâce à la protection de nos bactéries œnologiques sélectionnées, associé à la non production de précurseurs de Brettanoymces constituent une combinaison gagnante pour respecter la typicité du vin en le laissant s’exprimer pleinement sans les défauts de « Brett ». Pour en savoir plus, cliquez ici.